Alban Pérennès

Alban-PortraitbyJMO-6218 light

La sophrologie est une pratique thérapeutique, dont l’utilisation a rapidement dépassé le champ médical pour gagner celui du « mieux être ». Elle a recours à trois outils : la respiration, la détente musculaire et la visualisation; et repose sur un entrainement composé d’exercices variés et accessibles à tous.

Des médecins pratiquent aujourd’hui la sophrologie, mais également d’autres professionnels de la relation d’aide. Ils s’adressent à un large public, répondant à des problématiques aussi diverses que la préparation mentale (intervention médicale, compétition sportive, examens, etc.), l’amélioration du quotidien (stress, sommeil, acouphènes, tabagisme, etc.) ou souvent l’accompagnement d’un traitement médical (douleur, phobies, pulsions, etc.). Pour en savoir plus sur les champs d’applications de la sophrologie, vous pouvez suivre ce lien.

Et par large public, il faut entendre aussi bien des particuliers à titre privé que des structures comme les entreprises, les clubs sportifs, les établissements scolaires ou encore les maisons de repos. Historiquement, et de plus en plus aujourd’hui, la sophrologie se pratique également en milieu hospitalier.

Alfonso Caycedo, neuropsychiatre né en 1932, fonde la sophrologie en 1960, à Madrid, en ouvrant le premier département de Sophrologie Clinique à l’hôpital Santa Isabel. Quelques années plus tard, il enrichit sa recherche et ses méthodes en intégrant l’enseignement du psychiatre suisse Ludwig Biswanger. De retour en Espagne en 1968, il est nommé professeur à la faculté de médecine de Barcelone, poste qu’il occupera pendant près de quinze ans.

Le terme « sophrologie » est un néologisme créé par Alfonso Caycedo, formé des mots grecs « sos » (harmonie), « phren » (esprit) et « logia » (étude). Littéralement : l’étude de la conscience harmonieuse, même si l’objet de la sophrologie est bien la conscience en général. « La sophrologie se présente comme une Ecole de Recherche qui aspire à contribuer à une meilleure connaissance de la conscience humaine. » (A. Caycedo)
Sa devise : ut conscientia noscatur ! (Pour que la conscience soit connue!)

Qui suis-je ?

Comme consultant et entrepreneur, j’ai d’abord cheminé dans le monde de l’entreprise. De ce parcours, je retiendrai surtout une riche expérience des relations humaines, acquise notamment via l’animation d’ateliers collectifs, le management d’équipes, et la relation client.

Je pratique la sophrologie, à titre personnel, depuis l’enfance. Sujet, dans mes plus jeunes années, à des troubles du sommeil (somnambulisme et cauchemars), j’ai pu retrouver un sommeil de qualité grâce à des exercices de respiration et de détente musculaire. Cette pratique m’accompagne depuis, dans mon quotidien.

Mon cursus à l’Institut de Formation à la Sophrologie, à Paris, m’a permis d’acquérir les compétences nécessaires à la professionnalisation de ma pratique.

Cet institut a été fondé par Catherine Aliotta, qui contribue grandement à la structuration et au cadrage du métier de sophrologue, à travers son activité syndicale notamment (voir notamment ses billets pour le Huffington Post).

Je suis également membre de la Chambre Syndicale de la Sophrologie, dont je respecte donc le code de déontologie.

Sportif amateur mais assidu, je suis un entrainement régulier de course à pied et de taekwondo, art martial coréen dans lequel j’ai réussi à me hisser à la ceinture bleue grâce aux enseignements d’Olivier Lehuby, au Kwang Myung Dojang.

N’hésitez pas à me contacter pour échanger de vive voix :

Email : contact@albanperennes-sophrologue.com

Téléphone (Belgique) : +32 (0)4 76 91 93 57

Téléphone (France) : +33 (0)6 77 42 92 32